EAUX NON CONVENTIONNELLES

Les ressources en eau non conventionnelles ou ‘’ressources palliatives’’ représentent environ 5% des ressources produites en Algérie….

 

RESSOURCES EN EAU

RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES

Les ressources en eau non conventionnelles ou ‘’ressources palliatives’’ représentent environ 5 % des ressources produites en Algérie. Ces ressources sont reparties comme suit:

  • Dessalement d’eau de mer pour l’Alimentation en eau potable.
  • Déminéralisation des eaux saumâtres.
  • Eaux usées épurées pour l’irrigation essentiellement.

Le recours au dessalement d’eau de mer pour compenser les déficits en eau est devenu une alternative incontournable, au cours de la première décennie des années 2000.

Concernant la réutilisation des eaux usées épurées, l’AGIRE dans le cadre de ses misions s’intéresse de très près à l’évolution de cette démarche au niveau national.

Une approche a été effectuée pour évaluer le taux d’utilisation des eaux usées épurées dans différents domaines et a montré que ces niveaux sont très faibles.

Ces résultats ont montré qu’un grand travail de sensibilisation au droit des usagers pour améliorer leur acceptabilité au recours à ce type de ressource dans l’irrigation d’une part, et d’autre part, à trouver des formes de financement de l’exploitation de ces projets.

Déminéralisation des eaux saumâtres

L’Algérie dispose, à ce jour, de 22 stations de déminéralisation des eaux saumâtres en exploitation d’une capacité de 0,22 millions m3/j desservant environ 949 033 habitants.

Réutilisation des eaux usées urbaines épurées :

L’objectif principal de la réutilisation des eaux usées est non seulement de fournir des quantités supplémentaires d’eau de bonne qualité en accélérant le cycle d’épuration naturelle de l’eau, mais également d’assurer l’équilibre de ce cycle et la protection du milieu environnant. Par définition, cette réutilisation est une action volontaire et planifiée qui vise la production des quantités complémentaires en eau pour différents usages afin de combler des déficits hydriques.

Aujourd’hui, la stratégie nationale du développement durable en Algérie se matérialise particulièrement à travers un plan stratégique qui réunit trois dimensions à savoir : Sociale, Économique et Environnementale.

Les principales utilisations des eaux usées épurées sont :

  • Utilisations agricoles (irrigation) : la plus répondue, permettant d’exploiter la matière fertilisante contenue dans ces eaux réalisant ainsi une économie d’engrais.
  • Utilisations Municipales : arrosage des espaces verts, lavage des rues, alimentation de plans d’eau, lutte contre les incendies, l’arrosage des terrains de golf, des chantiers de travaux publics, arrosage pour compactage des couches de base des routes et autoroutes.
  • Utilisations industrielles : refroidissement.
  • Amélioration des ressources : recharge des nappes pour la lutte contre les rabattements des nappes et la protection contre l’intrusion des biseaux salés en bord de mer.