EAUX SOUTERRAINES

Environ 177 nappes sont à l’origine de la production des eaux souterraines. La maîtrise des volumes produits par les points d’eau de ces nappes nécessite un effort soutenu,…

 

RESSOURCES EN EAU

EAUX SOUTERRAINES

Environ 177 nappes sont à l’origine de la production des eaux souterraines. La maîtrise des volumes produits par les points d’eau de ces nappes nécessite un effort soutenu, qui plus est, requière la mobilisation et l’implication de l’ensemble des acteurs.

Des inventaires des points de production des eaux souterraines sont effectués par l’AGIRE à travers ses démembrements. Les premiers résultats montrent que les ressources souterraines restent de loin les ressources les plus prisées dans l’agriculture.

Cette situation engendrera, à coup sûr, des surexploitations et des risques de contamination des eaux de nappes du fait des pressions diffuses générées par les pesticides et autres.

De ce fait et pour une meilleure prise des aspects liés à la gestion qualitative et quantitative des ressources en eaux souterraines, l’AGIRE a mis en œuvre un projet basé sur l’approche ‘’Contrat de Nappe’’.

EAUX SOUTERRAINES

CONTRAT DE NAPPES / CONTRAT DE CAPTAGE

Un contrat de nappe / contrat de captage est une démarche qui vise, dans le cadre d’une gestion durable et solidaire de la ressource en eau, à instaurer un dialogue multi-acteurs permettant de partager un diagnostic, les enjeux, les défis, les solutions envisageables et surtout d’obtenir des engagements des partenaires pour un intérêt général partagé.

A noter que le projet de contrat de nappe / contrat de captage a été initié, en 2016, dans le cadre d’un Jumelage, entre l’Algérie et le Royaume de Belgique, au profit de l’Agence Nationale de Gestion Intégrée des Ressources en Eau, intitulé « Gouvernance et gestion intégrée des ressources en eau en Algérie ».

La mise en œuvre de ce projet contribuera certainement à une meilleure prise en compte des problématiques de l’eau, et au renforcement des capacités institutionnelles organisationnelles et techniques en matière de gouvernance.

Le projet de contrat vise également à :

  • Améliorer la connaissance des eaux souterraines.
  • Développer et entretenir des outils de gestion des eaux souterraines.
  • Lutter contre les pollutions diffuses (nitrates et produits phytosanitaires).
  • Mettre  en place des actions de protection des ressources en eau.
  • Mettre en œuvre des mécanismes de financement des projets s’inscrivant dans le cadre du contrat de nappe et qui seront exécutés par différents acteurs.