EAUX SUPERFICIELLES

En termes de ressources en eau superficielles, l’Agence Nationale de Gestion Intégrée des Ressources en Eau réalise :…

 

RESSOURCES EN EAU

SUIVI QUALITATIF ET QUANTITATIF

Le suivi qualitatif et quantitatif des ressources en eau est une des missions principales de l’AGIRE. L’objectif assigné est d’assurer une meilleure visibilité des aspects de première importance liés à la ressource que les usagers sont en droit de connaître pour contribuer d’une manière efficace à une meilleure protection.

SUIVI QUALITATIF DES RESSOURCES EN EAU

En absence d’une couverture suffisante en matière de mesure de la qualité des ressources en eau sur le terrain, une méthodologie d’enquête et d’évaluation de la pollution basée essentiellement sur les recommandations de l’étude générale portant Schéma National Directeur d’Assainissement a été mise en place.

Des cartes représentatives des pressions exercées par les rejets domestiques et industrielles au niveau de 30% des zones industrielles ont été réalisées par les services de l’AGIRE.

Ces travaux permettent la hiérarchisation des zones fortement impactées qui nécessitent des études détaillées pour une prise en charge efficace des problématiques posées.

SUIVI QUANTITATIF DES RESSOURCES EN EAU

L’Algérie est un pays qui se caractérise par un climat semi-aride à aride dans sa grande partie. Les ressources en eau sont donc rares dans notre pays. Un intérêt particulier est donc à accorder au suivi quantitatif de la ressource.

Trois types de ressources sont mobilisés pour répondre aux besoins : les ressources souterraines, les ressources superficielles et les ressources non conventionnelles. Elles sont exploitées dans différents usages respectivement à hauteur de 64%, 31% et 5%.

Des actions sont mises en œuvre par l’AGIRE pour cerner, d’une manière globale, les niveaux d’exploitation par rapport aux ressources disponibles dans l’agriculture, dans l’industrie, et pour la desserte en eau potable.

RESSOURCES EN EAU

EAUX SUPERFICIELLES

En termes de ressources en eau superficielles, l’Agence Nationale de Gestion Intégrée des Ressources en Eau réalise les inventaires :

  • Des infrastructures de mobilisation des ressources en eau superficielles, en exploitation, en construction et en projet.
  • Sur la délimitation, des caractéristiques physiques et hydrologiques des bassins versants des barrages des régions Hydrographiques.
  • Sur l’exploitation des ressources en eau superficielles.
  • Établir le bilan hydraulique des réserves.
  • Eaux de dessalement.

Les ressources superficielles représentent plus de 30 % de la ressource en eau exploitée pour différents usages.

Les aspects quantitatifs : sont suivis par le traitement régulier des rapports du ministère des ressources en eau portant apports et affectations des eaux de barrages et ce depuis 2014.

La valeur ajoutée étant la mise en place d’une base de données relative au suivi mensuel des apports, des déperditions et des affectations des eaux de barrages principalement pour l’irrigation ou pour l’alimentation en eau potable.

Les aspects qualitatifs : dans un premier temps, des traitements des résultats d’analyses des eaux de 54 barrages effectuées par l’ANRH sont élaborés. Une comparaison des résultats issus du traitement avec la grille Algérienne de la qualité des eaux douces superficielles permet de situer la qualité des eaux emmagasinées dans ces barrages.

A travers cette première action, les zones urbaines ou industrielles jugées à risques de pollution sur les eaux de barrages feront l’objet d’enquêtes spécifiques.